Comme un faucheur d'étoiles

La nuit danse à l'intérieur de moi avec ses farandoles de mots savoureux et d'images exquises. Chaque été c'est pareil. Chaque été je me laisse surprendre par ce désir brulant de tapoter sur un clavier, d'évacuer l'obsédante synesthésie du moment par l'écrit, et de surcroit par sa publication, histoire de mener sereinement sa barque toute chargée de regrets, de victoires, de découvertes, de rêves... Ici donc, je suppose, des morceaux de récits sortis de l'imaginaire bord-de-routier des sentiers d'auvergne, comme les fleurs qu'offrent les nénuphars d'un étang à la surface de l'eau bouillonnante de vie, des impressions, polaroids oniriques passés sous le filtre d'eaux troubles intérieures, des poèmes envers, par dessus, à la broche, comme des pétales abandonnés à la dérive des incontinents de l'esprit, et enfin surtout des souvenirs, des anecdotes, des témoignages d'une vie hors du comme un.

Mesdames, messieurs, bienvenue sur le chemin du Lotus Auvergnat, qui s'épanouit dans la vase fangeuse au pied des volcans sagement endormis...

Commentaires