La Plage du Terrail

Contribution très personnelle à l'imaginaire du Port-Village lié à la Via Arverna en appui sur la plage du terrail organisée par les boutiquiers du Terrail : b.o Collectif et Ne Rien Faire.

Le vociférant appel de l'ailleurs pousse mes pas sur ce quai.
Le Grand Quai que De Campos invoque dans ses odes maritimes, celui qui borde l'espace de nos vies d'angles abrupts et sur lequel s'affrètent les gabares de toutes nos évasions. Les gabaras de la langue astringente de l'infiniment-ici, arrivent à flots lents, juste ce qu'il faut de noeuds pour approcher avec la grâce du cerf égaré en lisière de sous-bois à qui l'on tend une touffe d'herbes et d'amour béat. Elles pénètrent dans le port intérieur avec l'assurance de bonnes nouvelles d'un autre-là. Elles accostent voiles en berne comme des anges annonciateurs des nouvelles de l'exomonde. Elles nous parviennent d'outre-vent...

Chargés de marchandises et de mondes, les navires embarquent à Clermont docilement.
Terre ferme !
Sur le village de l'île Clermontoise une plage se dessine au Terrail.
Terre ferme !
C'est le grand marché de la céramique, la terraille, qui par l'érosion du temps des symboles et des mots, dépose les sables fins sur le pavé portés par les vents lointains.

Tout ce chargement se fait alors en musique, et invite à une rêverie doucereuse qui célèbre le soleil de l'île-village battu par la brise. Quelques aèdes sont là pour l'occasion. 
Jérémie Aubertin
Alexandre "Delano" Rochon
Et puis barbotent au dessus et autour du fût de la fontaine les enfants qui chevauchent les dauphins de pierre ou pêchent les canards en plastique... 

Non loin de l'auberge "Ne Rien Faire" où tourne la machine à coudre les voiles, un étalage propose d'autres récits de voyage : j'y retrouve mon petit château de sable à moi, fait d'écritures et de pâtés de musique sur la Sioule et les Salmo Salar qui remontent le fil de leur existence à contre-courant... 


Un pont sur l'Allier par Elza Lacotte : inspiré par celui de Saint-Pourçain-sur-Sioule ?


Embarquement réussi. 


Commentaires